En amour, il n’y a ni réussite ni défaite.  Le divorce est souvent une épreuve mais c’est le début d’une nouvelle vie.

« fêter » son divorce est un rite de passage, bénéfique pour ses vertus libératoires :

  • annoncer l’événement, le faire savoir, l’affirmer
  • aider les divorcés à se dire « c’est fini »
  • bonne façon de tourner la page

Pouvant se fêter seul avec ses amis ou avec son ex et ses proches, la divorce party n’a pas d’intention revancharde, ni de provoquer, d’oublier le passé ou rejeter le mariage. Elle est axée sur l’avenir, c’est une bonne manière de se tourner vers une nouvelle vie, une renaissance.

« Ne pleures pas parce que c’est fini, sourie parce que c’est arrivé » Dr Seuss

divorce